Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

La SADC lance le Réseau régional des femmes pour les services pénitentiaires

Imprimer PDF

Gaborone, Botswana, 16 mai (Infosplusgabon) - Pour faciliter le Protocole de la SADC sur le genre et la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies, le Comité ministériel de l'Organe (MCO) de 2011 doit créer le Réseau régional des femmes pour les services correctionnels et pénitentiaires.

 

Le lancement du réseau régional des femmes pour les services pénitentiaires et carcéraux de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) s’est tenu le 15 mai 2019 dans la Capitale, Gaborone.

 

Jorge Cardoso, directeur de la coopération politique pour la défense et la sécurité, a déclaré lors de l'événement que la SADC accordait la priorité à la paix et à la sécurité en tant que principes essentiels pour la réalisation de l'intégration, du développement et de la prospérité régionaux.

 

Il a déclaré que les services pénitentiaires et carcéraux sont l’un des secteurs de l’Organe de la SADC chargé des questions politiques, de défense et de sécurité, qui veille à ce que ceux qui enfreignent les lois de "nos pays soient détenus et réhabilités pour leur éviter de récidiver".

 

''Il est donc impératif que les services correctionnels/pénitentiaires fonctionnent toujours de manière optimale, avec des compétences pertinentes et diversifiées. C’est dans ce contexte que nous sommes réunis ici aujourd’hui pour reconnaître les services offerts aux femmes en prison comme faisant partie de la diversité nécessaire dans les prisons et les services correctionnels'', a déclaré Jorge Cardoso.

 

Il a déclaré que les femmes, agents de correction, jouent un rôle différencié dans le système de justice pénale et que cela devait être reconnu. Les prisons et les services correctionnels de la région investissent dans des processus de réforme axés sur la réadaptation et la réinsertion sociale et ne peuvent négliger la valeur des femmes en tant que nourricières et bâtisseurs naturels. Il a ajouté que cette qualité spéciale doit être pleinement exploitée et utilisée.

 

''Je m'empresse de souligner que mettre l'accent sur les femmes sans inclure les hommes peut être contre-productif. À cet égard, je ne peux qu'implorer le Réseau d'étudier et de voir comment intégrer au mieux les hommes dans leurs activités et leurs opérations, de manière à pouvoir échanger des qualités complémentaires afin de replacer le lancement de ce réseau de femmes dans son contexte.

 

"Au niveau mondial, la résolution 1325 des Nations unies reconnaît l’importance de la participation égale des femmes et de leur pleine participation à tous les efforts en faveur du maintien et de la promotion de la paix et de la sécurité’’, a déclaré Jorge Cardoso, directeur de l'Organe de la SADC chargé de la coopération en matière de politique et de défense et de sécurité.

 

Il a ajouté qu'il souhaitait souligner que la SADC avait adopté le Protocole sur le genre et le développement en août 2008 afin, entre autres, de renforcer l'autonomisation des femmes, d'éliminer la discrimination et de réaliser l'égalité des sexes par l'élaboration et la mise en œuvre d'une législation, de politiques, de programmes et de projets.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AAP/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3781 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Faites-nous parvenir vos petites annonces à publier en ligne par mail du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures à l’adresse contact@infosplusgabon.com ou par SMS. Les annonces toutes rubriques confondues sans photos de 60 signes Coûtent 2500 F CFA. Annonces avec une photo à 3500 F CFA. Les règlements se font via airtel money au 07843371.

DEPÊCHES