Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Imprimer PDF

Gaborone, Botswana, 15 mai (Infosplusgabon) - Le ministre du Dveloppement agricole et de la Scurit alimentaire du Botswana travaille sur les stratgies de dveloppement national visant amliorer la scurit alimentaire.

Fedelis Molao, ministre du Dveloppement agricole et de la Scurit alimentaire rcemment nomm, a dclar que le Botswana tait toujours confront une facture dimportations leve, du fait des dficits de la plupart des produits alimentaires du pays.

Il a dclar le 14 mai 2019, dans la capitale, Gaborone, que la situation rend le Botswana vulnrable la scurit alimentaire, en particulier face aux dfis actuels du changement climatique qui exacerbent davantage l'environnement de la production alimentaire.

Le ministre a pris la parole lors d'un atelier consultatif de trois jours organis par les acteurs agricoles sur l'laboration du plan national d'investissement dans l'agriculture dans le cadre du Programme dtaill pour le dveloppement de l'agriculture africaine (PDDAA) relatif la dclaration et aux objectifs de Malabo.

La Dclaration de Malabo (2014) souligne la ncessit d'une coopration et d'une coordination intersectorielles. Elle appelle galement l'laboration du plan national d'investissement dans l'agriculture (PNIA), qui prvoit une plus grande participation du secteur priv, des institutions de recherche et de dveloppement, des agriculteurs et des organisations non gouvernementales en tant qu'lments cls de la transformation de l'agriculture.

Le ministre du Dveloppement agricole et de la Scurit alimentaire a soulign que cet atelier s'inscrit dans le prolongement de l'engagement du pays vis--vis de la dclaration de Malabo dans le cadre du Programme dtaill de dveloppement de l'agriculture et de l'agriculture en Afrique (PDDAA) de l'Union africaine.

Le Programme dtaill de dveloppement de lagriculture en Afrique (PDDAA) reprsente la feuille de route du continent pour le dveloppement agricole. Il plaide pour une plus grande participation et une plus grande inclusion des acteurs dans la planification du dveloppement agricole.

Le Botswana a une longue tradition en matire de planification du dveloppement, comme en tmoignent ses plans de dveloppement nationaux (PND) successifs, tablis tous les six ans. La mise en uvre du NDPX1 est en cours et l'allocation annuelle du budget est effectue pour permettre au secteur de mettre en uvre ses projets de dveloppement rcurrents , a not le ministre Fedelis Molao.

Cependant, a-t-il ajout, malgr tous les efforts dploys par le gouvernement dans le dveloppement du secteur, les rsultats nont pas t impressionnants en raison de la facture leve des importations. Il a affirm que la situation n'tait pas propre au Botswana.

Cela se produit dans d'autres pays du Sud et le continent africain dans son ensemble est confront des dfis en matire de scurit alimentaire. Le fait que la Communaut de dveloppement de l'Afrique australe (SADC) et l'Union africaine (UA) aient labor des politiques, des stratgies et des accords visant crer des synergies pour amliorer la scurit alimentaire est le rsultat d'inquitudes autour de ces questions , a dclar Fedelis Molao.

Le ministre a estim que la politique agricole rgionale (RAP) et le plan indicatif de dveloppement stratgique rgional (RISDP) de la SADC, relatifs l'agriculture alimentaire et aux ressources naturelles, dfinissent les domaines d'intervention stratgiques qui amlioreront considrablement les performances du secteur s'ils sont appliqus avec succs.

Les domaines d'intervention stratgiques du RISDP sont en harmonie avec les quatre piliers du PDDAA. Ces domaines dintervention comprennent l'extension de la gestion durable des terres et des systmes fiables de contrle de l'eau.

L'amlioration des infrastructures rurales et des capacits commerciales d'accs au march, l'augmentation de l'offre alimentaire, la rduction de la faim, l'amlioration des rponses aux crises alimentaires urgentes et l'amlioration de la recherche agricole, la diffusion et l'adoption de technologies constituent d'autres domaines d'intervention stratgiques du RISDP.

Il a exhort les participants respecter les engagements et accords rgionaux et continentaux visant renforcer le dveloppement agricole.

L'Accord de Maputo (2003) prvoit l'affectation d'au moins 10% du budget national au secteur agricole et s'est fix pour objectif une croissance agricole de 6%. Cela fait suite laccord de Malabo (2014) , a dclar Fedelis Molao, ministre du Dveloppement agricole et de la Scurit alimentaire du Botswana.

FIN/INFOSPLUSGABON/AAP/GABON2019

Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3236 invités en ligne

Publicit

Liaisons Reprsentes:

Newsflash

DEPCHES