Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Belgique : Les attaques contre Tripoli constituent une menace à la paix et à la sécurité internationales (UE)

Imprimer PDF

Bruxelles, Belgique, 15  mai (Infosplusgabon) - L'attaque militaire de l'armée nationale libyenne (LNA) contre Tripoli et l'escalade qui en a résulté dans la capitale et ses alentours constitue une menace à la sécurité et à la paix internationales et menace ultérieurement la stabilité de la Libye, a déclaré le Conseil européen, ce lundi, au terme des discussions consacrées à la situation actuelle en Libye.

 

 

Un communiqué publié par le Conseil de l'Union européenne des affaires étrangères a mis en garde par rapport à l'attaque contre tripoli qui "renforce les risques de la menace terroriste à travers le pays".

"L'Union européenne réaffirme son engagement pour la souveraineté, l'indépendance, l'intégrité territoriale et l'unité nationale de la Libye", souligne le communiqué, avant d'exhorter toutes les parties à mettre en œuvre de manière immédiate un cessez-le-feu et à s'engager avec les Nations Unies pour s'assurer d'une cessation exhaustive des hostilités.

Le Communiqué du Conseil de l'Union européenne des affaires étrangères a également lancé un appel aux parties en conflit pour qu'ils se dissocient publiquement et sur le terrain des terroristes et des éléments criminels qui sont impliqués dans les combats, et ceux qui soupçonnés de crimes de guerre, y compris les individus qui figurent sur la liste du Conseil de Sécurité des Nations-Unies.

"L'Union européenne est profondément préoccupée par les pertes en vies humaines, par le nombre croissant de personnes déplacées et l'impact sur les flux migratoires. Toutes les parties doivent protéger les civils, y compris les migrants et les réfugiés, en autorisant l'accès à une aide humanitaire sûre, rapide et sans entraves aux personnes affectées comme le stipule le droit humanitaire international et la loi internationale sur les droits humains", lit-on dans le communiqué.

Toujours dans le communiqué, l'Union européenne a rappelé que les attaques indiscriminées sur les quartiers résidentiels fortement peuplés peuvent être qualifiées de crimes de guerre. Ceux qui enfreignent le droit humanitaire international doivent répondre de leurs actes, a également ajouté le communiqué.

L'Union européenne a aussi rappelé qu'il n'existe pas de solution militaire à la crise libyenne et a invité les différentes parties en conflit à s'engager à nouveau au dialogue politique facilité par les Nations-Unies et à œuvrer vers une solution politique exhaustive à la crise comme convenu à Paris en mai 2018, à Palerme en novembre 2018, et à Abu Dhabi au mois de février 2019 en vue de baliser le chemin pour la tenue d'élections nationales.

 

Dans le même communiqué, l'UE a réaffirmé son soutien intégral aux efforts entrepris par le représentant spécial du Secrétaire général (SRSG) et la mission d'appui des Nations Unies en Libye (UNSMIL). Il a également exhorté toutes les parties à respecter pleinement l'embargo et à s'abstenir de toute action qui pourrait saper plus tard le dialogue politique sous l'égide des Nations Unies.

 

L'UE invite également les parties en conflit à s'engager avec le SRSG dans le but de mettre sur pied une solution politique dirigée par et pour les Libyens à travers un processus politique inclusif et avec la participation totale des femmes, pour ramener la sécurité, une situation politique et économique durable, et l'unité nationale de la Libye.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AAP/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4554 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES