Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Liberia : 16 000 travailleurs de santé vont être vaccinés contre l'hépatite B.

Imprimer PDF

Monrovia, Liberia,  13 mai (Infosplusgabon) - L'Institut national pour la santé publique du Liberia (NPHIL) a lancé une campagne de vaccination contre l'hépatite B en ciblant les travailleurs de santé à travers le pays.

 

Cette campagne lancée ce lundi, ciblera les 16000 travailleurs des services sanitaires du pays, a indiqué le directeur général du NPHL, Tolbert Nyensuah, à l'endroit de la presse.

 

 

Selon M. Nyensuah, plus de 54 000 doses de vaccin contre l'hépatite B ont été offertes à l'institut par la fondation PROBITAS et GRIFOLS, deux organisations internationales, par le canal de l'UNICEF.

 

 

Le directeur de l'Institut national pour la santé publique au Liberia, Nyensuah, a rassuré par rapport à la suffisance et à la disponibilité des vaccins pour les 16 000 travailleurs de santé intervenant au niveau des infrastructures sanitaires publiques et privées du pays, si on se base, d'après lui, sur les données fournies par l'Institut libérien pour les statistiques et le service géo-information (LISGIS) à la suite de son recensement effectué auprès des travailleurs de santé du pays.

 

 

"Les découvertes et les résultats du programme libérien pour la sécurité du sang et d'autres laboratoires ont révélé une hausse croissante du virus de l'hépatite B au Liberia et le grand risque d'infection auquel sont exposés les professionnels de santé en raison de leurs contacts permanents avec le sang et les liquides organiques des patients", a souligné le directeur du NPHL.

 

 

L'hépatite B, rappelle-t-on, est une infection virale qui attaque le foie et peut causer une maladie aiguë et chronique. Le virus se transmet par le contact avec le sang et avec d'autres liquides organiques d'une personne infectée.

 

 

Selon M. Nyensway, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à 257 millions, le nombre de personnes vivant avec une infection du virus de l'hépatite B.

 

 

L'OMS a également révélé, d'après M. Nyensway, que le virus de l'hépatite B est un problème majeur de santé publique, un risque paralysant et dangereux pour les travailleurs de santé et une potentielle infection mortelle.

 

 

Le patron du NPHL a ajouté que le virus peut être prévenu par le  vaccin contre l'hépatite B qui est disponible depuis 1982 et qui est sûr et efficace.

 

 

M. Nyensway a en outre, souligné que la campagne de vaccination sera lancée au niveau de trois structures hospitalières libériennes, y compris le plus grand hôpital libérien de référence, le centre médical John F. Kennedy, qui se trouve à Monrovia, la capitale, avant d'être étendue à travers le pays.

 

 

On signale également que le projet de vaccination contre l'hépatite B est en train d'être réalisé au Liberia, en collaboration avec le gouvernement libérien à travers le NPHIL et le ministère libérien de la santé, de même qu'avec les partenaires internationaux intervenant dans le secteur de la santé.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/IUY/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3796 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Faites-nous parvenir vos petites annonces à publier en ligne par mail du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures à l’adresse contact@infosplusgabon.com ou par SMS. Les annonces toutes rubriques confondues sans photos de 60 signes Coûtent 2500 F CFA. Annonces avec une photo à 3500 F CFA. Les règlements se font via airtel money au 07843371.

DEPÊCHES