Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le retrait des troupes de Hafter de ses positions fait obstacle au cessez-le-feu, selon Ghassan Salamé

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 15 avril (Infosplusgabon) - Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et chef de la Mission d'Appui en Libye (UNSMIL), Ghassan Salamé, affirmé que la problématique qui se pose aujourd'hui pour résoudre l'escalade militaire à Tripoli est l'acceptation par le chef de l'Armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Hafter, d'un cessez-le feu tout en refusant de retourner à ses positions antérieures, tandis que le président du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale, Fayez al-Sarraj exige en plus du cessez-le-feu le retour des troupes de Hafter d'où elles sont venues.

 

Dans une interview accordée lundi à Radio BCC en anglais, M. Salamé a déclaré que le maréchal Khalifa Hafter a "des objectifs politiques clairs, à savoir le contrôle de la capitale", ajoutant que M. Hafter a accepté un cessez-le-feu mais a refusé de se retirer.

 

"Jusqu'à présent, le gouvernement internationalement reconnu à Tripoli a posé deux conditions à la négociation", a déclaré M. Salamé dans une interview accordée à la correspondante de la BBC, Liz Duset, lundi, assurant que le premier concerne le cessez-le-feu et le second le retour de Hafter sur ses positions avant le début des combats le 3 avril. Mais Hafter a refusé le retrait vers ses positions antérieures, a-t-il précisé.

 

"Je pense que nous sommes toujours dans une phase de mobilisation des deux côtés, pas de négociation. Il faut que les deux acteurs soient convaincus qu'ils se trouvent dans une impasse militaire pour reprendre les négociations, mais tant qu'une partie sera convaincue qu'elle peut gagner seule, nous n'atteindrons pas le stade des négociations", a ajouté M. Salamé résumant la situation actuelle.

 

En réponse à une question sur sa réaction à l'égard de "l'encouragement" qu'aurait reçu Hafter des parties qui le soutiennent en allusion à sa visite à Riyadh en Arabie saoudite, au Caire en Egypte et en France, M. Salamé a indiqué: "Je ne pense pas qu'il ait besoin d'encouragement".

 

Il a ajouté: "Je pense qu'il a été aidé en raison de ses efforts antiterroristes au cours des deux ou trois dernières années par ces parties étrangères. Mais maintenant, il a des objectifs politiques clairs: le contrôle de la capitale, où vit un tiers de la population et où se trouvent toutes les institutions".

 

Selon le chef de l'UNSMIL,"il se pourrait qu'il les a peut-être surpris, mais maintenant ils n'ont d'autre choix que de rester à ses côtés", soulignant que "l’autre partie bénéficie également du soutien de l’étranger".

 

Mais il a déclaré: "Tout cela est très triste, car nous étions proches de la réunion de toutes les parties à Ghadamès pour parvenir à un accord politique, et j'ai dû retarder la réunion à cause de l'attaque".

 

Les efforts des Nations unies pour résoudre la crise en Libye se sont compliqués depuis le lancement le 4 avril par l'Armée nationale libyenne d'une opération militaire contre Tripoli, à quelques jours de la tenue de la Conférence nationale inclusive, qui était prévue du 14 au 16 avril courant, pour trouver un consensus entre les Libyens sur un calendrier pour l'agenda électoral mettant fin à la transition dans le pays. Une situation qui a contraint M. Salamé à reporter cette rencontre.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PPM/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2200 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Les articles  diffusés  sur Infosplusgabon  désormais payants

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines et  du  reste du  monde de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues  (Français, Anglais,  Portugais et Arabe) depuis plus d'un  mois. Dès le  1er  juin 2019, pour lire en extension les articles  publiés  tous les jours,  vous devez vous abonner  via  contact@infosplusgabon.com  puis effectuer un virement par  paypal  sur  le mail ariellelawson05@yahoo.fr  ou  sur le compte INFOSPLUSGABON domicilé à la Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).

Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON. CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

 

Nos  tarifs :  Vous  recevrez par e-mail  ou sur  votre compte WhatsApp plus de 1000 articles en extension  par  mois et  vous payez votre abonnement par  virement  bancaire ou  par Paypal de 30 euros  par  mois ou un  forfait exceptionnel de  300 euros pour 12  mois. Pour la  période du 1er  juin au 30 juillet 2019,  vous  bénéficiez  exceptionnellement d'une  réduction de 25%.

NOUS  CONTACTER : Le siège de l’Agence de  presse en  ligne  Infosplusgabon se trouve à Libreville, au Gabon. Vous pouvez nous joindre à tout moment au (241) 06066291   ou au (241) 07843371. Et par email 24h/24 : redaction@infosplusgabon.com, contact@infosplusgabon.com et berp8483@hotmail.com.

La  rédaction

DEPÊCHES