Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Aucune transparence dans la distribution des secours aux victimes du cyclone Idai au Zimbabwe, selon ZHRC

Imprimer PDF

Harare, Zimbabwe, 14 avril (Infosplusgabon) - La Commission des droits de l'homme du Zimbabwe (Zimbabwe Human Rights Commission, ZHRC) a tiré la sonnette d'alarme sur la distribution des secours accordés aux victimes du cyclone Idai, accusant le processus de manque de transparence.

 

Depuis la fin de la tempête de catégorie 3 du cyclone Idai, qui a ravagé l'est du Zimbabwe entre le 14 et le 17 mars, on a enregistré trop d'accusations de pillage attribuées aux responsables du parti au pouvoir, Zanu PF, et au gouvernement.

 

''La chaîne d'approvisionnement était gérée de manière efficace depuis le niveau provincial jusqu'au centre de distribution principal du district à Silverstream. Les responsables gouvernementaux, et en particulier le ministère des Services sociaux, sont félicités pour la mise en place de mécanismes garantissant la fluidité des processus impliquant la distribution des secours à ces niveaux", a révélé un nouveau rapport du ZHRC.

 

''Cependant, la chaîne d'approvisionnement dans les communautés touchées pose problème, car elle manque de mécanismes clairs de transparence. Il y a un manque de clarté et de coordination dans le processus de distribution de l'aide", indique la Commission des droits de l'homme du Zimbabwe.

 

Le rapport intervient après l'appel lancé mercredi par le gouvernement pour 612,6 millions de dollars américains pour l'assistance humanitaire du cyclone Idai, en dépit de l'appel lancé la semaine précédente par les Nations unies pour une aide humanitaire de 60 millions de dollars.

 

Au total, le cyclone Idai a rendu 270.000 personnes extrêmement vulnérables au Zimbabwe, selon l'ONU.

 

Manicaland est la zone la plus durement touchée par le cyclone Idai, avec des vents de 170 km/h et de fortes pluies qui ont provoqué des inondations et la destruction de routes, de ponts, de maisons, de voitures et d’autres biens, qui ont coûté la vie à plus de 200 personnes sur un total de 344 décès confirmés.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PPM/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2131 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Les articles  diffusés  sur Infosplusgabon  désormais payants

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines et  du  reste du  monde de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues  (Français, Anglais,  Portugais et Arabe) depuis plus d'un  mois. Dès le  1er  juin 2019, pour lire en extension les articles  publiés  tous les jours,  vous devez vous abonner  via  contact@infosplusgabon.com  puis effectuer un virement par  paypal  sur  le mail ariellelawson05@yahoo.fr  ou  sur le compte INFOSPLUSGABON domicilé à la Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).

Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON. CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

 

Nos  tarifs :  Vous  recevrez par e-mail  ou sur  votre compte WhatsApp plus de 1000 articles en extension  par  mois et  vous payez votre abonnement par  virement  bancaire ou  par Paypal de 30 euros  par  mois ou un  forfait exceptionnel de  300 euros pour 12  mois. Pour la  période du 1er  juin au 30 juillet 2019,  vous  bénéficiez  exceptionnellement d'une  réduction de 25%.

NOUS  CONTACTER : Le siège de l’Agence de  presse en  ligne  Infosplusgabon se trouve à Libreville, au Gabon. Vous pouvez nous joindre à tout moment au (241) 06066291   ou au (241) 07843371. Et par email 24h/24 : redaction@infosplusgabon.com, contact@infosplusgabon.com et berp8483@hotmail.com.

La  rédaction

DEPÊCHES