Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Cent vingt et un morts et 561 blessés lors des affrontements armés au sud de Tripoli

PDF

Tripoli, Libye, 14 avril (Infosplusgabon) - Quelque 121 personnes ont été tuées et 561 autres blessées depuis le début des affrontements dans le sud de Tripoli le 4 avril, a annoncé dimanche l'Organisation mondiale de la santé (OMS) alors que les combats qui sont entrés dans leur deuxième semaine se poursuivent toujours dans la périphérie sud de la capitale libyenne.

 

 

Dans un tweet publié ce dimanche, l'OMS a déploré "les attaques répétées contre des équipes médicales et les ambulances à Tripoli" alors que les affrontements armés s'intensifient de plus en plus, prenant une tournure dramatique avec davantage de dégâts collatéraux des tirs d'armes lourdes et de raids aériens touchant directement les civils résidant dans les zones de conflits, les installations et infrastructures civiles.

 

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a affirmé vendredi que plus de 9.500 personnes ont fui les zones en conflit depuis le début des affrontements le 4 avril entre les forces militaires du commandement général dirigé par le maréchal Khalifa Hafter et les forces du gouvernement d'union nationale dans l'ouest du pays.

 

La Mission d'Appui des Nations unies en Libye (UNSMIL) a averti dimanche que "le droit international humanitaire interdit formellement de bombarder des écoles, des hôpitaux, des ambulances et des zones civiles".

 

"La mission continue de documenter tous les actes de guerre contraires à cette loi en vue d'informer le Conseil de sécurité des Nations unies et la Cour pénale internationale", a déclaré l'UNSMIL dans un tweet.

 

Le président du Conseil présidentiel, Fayez al-Sarraj, a informé samedi à l'Envoyé de l'ONU, Ghassan Salamé, que "les forces de Khalifa Hafter continuent à utiliser les bombardements aériens et aveugles contre des zones civiles, notamment les maisons et les infrastructures, et aujourd'hui le raid aérien a touché une école dans la région d'Aïn Zara".

 

Pour sa part, l'Inspection de l'éducation dans la municipalité d'Aïn Zara à Tripoli a annoncé la suspension des cours jusqu'à nouvel ordre dans les écoles en raison d'affrontements armés dans la capitale.

 

La Compagnie générale d'électricité a indiqué dimanche que de nouveaux dégâts ont été causés au réseau de raccordement électrique par les violents affrontements dans les zones situées au sud de la capitale, Tripoli, depuis le 4 avril.

 

Dans un bulletin publié sur son site officiel, la Compagnie d'électricité a noté "l'interruption de l'électricité dans les raccordements de moyenne tension à Wadi Rabi, à al-Hadhba et au projet de l'aéroport 1et 2", mettant en garde contre des coupures à Wadi Rabi, Gasr Ben Ghashir Yamrouk.

 

Ces événements interviennent alors que ce dimanche 14 avril devrait se tenir la Conférence nationale inclusive sous l'égide de l'Envoyé de l'ONU en Libye.

 

L'Envoyé spécial des Nations unies en Libye, Ghassan Salame, avait annoncé le report de la conférence nationale inclusive, prévue du 14 au 16 avril courant à Ghadamès, dans le sud-ouest du pays, en raison de l'escalade militaire, soulignant toutefois sa détermination à tenir cette rencontre qui constitue une opportunité historique pour les Libyens de trouver une solution politique.

 

M. Salamé a exprimé ses regrets pour la non tenue du Forum national de Ghadamès, qui devait commencer ce dimanche, dans le contexte de la complexité des efforts internationaux pour résoudre la crise dans le pays.

 

Réuni en deux sessions d'urgence à huis-clos, en moins de quatre jours, le Conseil de sécurité des Nations unies n'a adopté aucune résolution contraignante pour la fin du conflit, se contentant, sous l'effet des divisions de ses membres, de demander la retenue et l'arrêt des affrontements.

 

"Aujourd'hui était le jour de votre Forum à Ghadamès, où vous allez ensemble vers un Etat unifié, capable, juste, civil et démocratique", a déclaré M. Salamé dans un tweet ce dimanche, déplorant que les choses ne se soient pas déroulées comme prévu.

 

Pour sa part, le ministre des Familles des martyrs, des prisonniers et des disparus du gouvernement d'union nationale et porte-parole du gouvernement, Mohened Younis, a affirmé que l'armée libyenne loyale au Conseil présidentiel progressait sur tous les fronts et a réussi à repousser les assaillants, ajoutant que le commandement militaire a annoncé le passage du stade de la défense à celui de l'attaque.

 

M. Younis a souligné que le gouvernement a fourni tous les moyens pour soigner les blessés des forces loyales au gouvernement d'union nationale, au niveau local et à l'étranger, et s'employait à les soigner pleinement.

 

Pour sa part, le porte-parole de l’armée libyenne du gouvernement d'union nationale, le colonel Mohamed Qanounou, a déclaré que les forces loyales ont considérablement progressé sur tous les axes et que l'adversaire a subi de lourdes pertes en terme de véhicules et d’équipements, prenant la fuite dans plusieurs fronts face à la puissance de frappes des forces du gouvernement d'union nationale.

 

Lors d'une conférence de presse au Centre des médias du bureau du Premier ministre, le colonel Qanounou a déclaré dimanche que les forces de la zone militaire de l'Ouest ont pris le contrôle d'al-Aziziya et le camp de la quatrième brigade, soulignant qu'elles ont réussi à faire plusieurs prisonniers de l'Armée nationale libyenne, tandis que les autres ont fui vers les zones d'al-Souwani et Gasr Ben Ghashir où les forces de lutte contre le terrorisme les ont contrés.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PPM/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2254 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Vous êtes à la  recherche  d’un  logement dans un  cadre convivial, pratique  et  sécurisé à Libreville ? . Particulier propose à partir du 1er juin 2019 un  T4 composé de  3  chambres toutes  climatisées, salon et cuisine équipés pour  courte,  moyenne et longue durée au quartier Charbonnages, à quelques  centaines de  mètres de l’Ecole conventionnée. Enceinte sécurisée, Vidéosurveillance. Tout l’appartement à 45 000  F  CFA (69 euros) par jour. Location de Chambre  individuelle 25 000  F  CFA/jour.  Ménage  effectué tous  les deux  jours. Compteur individuel d’électricité Edan à  recharger par le ou les occupants. Contact  : +241 06066291/ +24107843371 Mail:  berp8483@hotmail.com

DEPÊCHES