Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le chef de la Délégation de l'UE au Nigeria se félicite du partenariat CEDEAO-UE

PDF

Abuja, Nigeria, 15  mars (Infosplusgabon) - Le chef de la Délégation de l'Union européenne (UE) au Nigeria et auprès de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Ketil Karlsen, a salué l'excellente coopération de longue date qui existe entre l'organisation européenne et la CEDEAO, et préconisé une stratégie globale et intégrée pour tirer le meilleur parti du partenariat.

Selon un communiqué de la CEDEAO diffusé  jeudi,  l'UE a accordé à la CEDEAO des subventions d'une valeur de plus d'un milliard d'euros au cours des six dernières années.

 

Il s'agit d'interventions dans divers domaines, allant de la paix et de la sécurité à la lutte contre le terrorisme, au maintien de la paix, au renforcement des capacités, à la lutte contre la piraterie, à la traite des êtres humains, ainsi qu'au développement économique et à la réduction de la pauvreté, notamment.

 

Environ 293 millions d'euros ont été consacrés aux seuls efforts de paix et de sécurité au cours des dix dernières années.

 

"Je pense que conformément à la réflexion politique de l'UE sur l'après-Cotonou, nous pouvons faire plus avec une approche intégrée utilisant des outils de partenariat pour renforcer notre collaboration", a déclaré M. Karlsen lors d'une interview accordée aux médias à Abuja, selon le communiqué de la CEDEAO.

 

Le diplomate européen a déclaré qu'il est nécessaire de passer de l'approche actuelle "projet par projet" à une stratégie multidimensionnelle, basée sur les idées adoptées lors de la réunion ministérielle UE-CEDEAO de novembre 2018.

 

Tout en se félicitant des nombreuses réalisations du partenariat UE-CEDEAO, le représentant de l'UE a souligné : "nous ne devons pas dormir sur nos lauriers".

 

Pour atteindre les résultats escomptés, M. Karlsen a souligné que le processus de partenariat doit également être dirigé par l'Afrique. "Notre rôle (celui de l'UE) est de créer des partenariats et d'ajouter de la valeur, mais non de dicter ou de prendre le relais", a-t-il ajouté.

 

Il a également noté qu'au-delà de la paix et de la sécurité, qui sont liées au développement économique, " il y a aussi certaines questions transversales telles que le changement climatique et la croissance démographique qui pourraient exacerber les défis du développement économique et de l'intégration régionale si elles ne sont pas correctement traitées".

 

Il a en outre expliqué qu'une stratégie à réponses multiples serait plus efficace pour s'attaquer à certains problèmes de paix et de sécurité, comme l'extrémisme ou le terrorisme.

 

"Personne ne peut nier le fait que l'engagement militaire est important, mais il ne peut se suffire à lui-même", a-t-il déclaré.

 

Le chef de la Délégation de l'UE au Nigeria et auprès de la CEDEAO a également évoqué le soutien de l'UE à la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance en Afrique de l'Ouest dans le cadre du projet de soutien de l'UE au mandat régional de paix, de sécurité et de stabilité de la CEDEAO (PSS UE-CEDEAO).

 

Outre le déploiement de ses propres missions d'observation dans les Etats membres de la CEDEAO qui organisent des élections, l'UE soutient également la CEDEAO dans le déploiement de ses propres missions d'observation dans le cadre du projet PSS.

 

"La collaboration des groupes d'observation internationaux qui parlent d'une seule voix ajoute de la valeur au processus démocratique en Afrique de l'Ouest", a déclaré M. Karlsen, qui a visité plusieurs bureaux de vote pour observer les élections qui viennent de se terminer au Nigeria.

 

Il estime que "l'esprit de collégialité et de fraternité entre les groupes d'observateurs internationaux, et leur courage de s'exprimer dans une critique constructive, lorsque les choses tournent mal, sont nécessaires dans une démocratie qui se respecte".

 

"Si nous cessons d'être autocritiques, la démocratie ne se développera pas", a déclaré le responsable de l'UE, ajoutant que la CEDEAO devrait continuer à jouer son rôle principal parmi les communautés économiques régionales en Afrique.

 

Décrivant l'UE comme l'un des partenaires les plus engagés de la CEDEAO, M. Karlsen a déclaré : "Nous continuerons à bâtir sur ce partenariat solide. Nous sommes inspirés les uns par les autres dans de nombreux domaines, y compris l'intégration, et ce qui est bon pour l'Europe l'est également pour l'espace CEDEAO".

 

 

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/FDS/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1796 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES