Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

2.753.872 dollars américains du gouvernement au Centre d'insémination artificielle pour booster l'élevage au Mali

Imprimer PDF

Bamako, Mali, 5  janvier (Infosplusgabon) - Le gouvernement malien a mis à la disposition du Centre d'insémination artificielle animale, une structure étatique, 1,6 milliard de FCFA, soit 2.753.872 dollars américains, pour lui permettre d'atteindre ses objectifs en 2019, a-t-on appris samedi auprès du  ministère de l’Élevage et de la Pêche.

 

Créé en 2015, le Centre a pour objet d’améliorer les productions animales par l’utilisation de la technique d’insémination artificielle, l'objectif étant de rendre les services de l’insémination accessibles au plus grand nombre d’éleveurs, d’organiser les éleveurs autour des programmes d’amélioration génétique, de productions (lait et viande) et de conservation des races autochtones.

 

Il vise également l’amélioration de la production laitière des vaches par la sélection et le croisement, les revenus des producteurs par l’augmentation de la production de lait et de viande et, surtout, de réduire la facture d’importation de lait et de produits laitiers.

 

Selon le ministère, le gouvernement malien a mis en place ce centre pour faire du sous-secteur élevage un levier du développement socio-économique du pays à travers la diffusion de l’insémination artificielle à grande échelle, son appropriation par les acteurs (éleveurs et techniciens), une des voies sûres pour l’accroissement des productions de lait et de viande.

 

Selon le ministère de l’Élevage et de la Pêche,  le roi du Maroc, en visite au Mali en 2015 a fait don au Mali de 135.000 doses de semences animales, dans le cadre de la coopération entre les deux pays.

 

"Cette donation constitue aujourd’hui un patrimoine génétique considérable pour l’amélioration des productions de nos races locales à travers l’insémination artificielle", avait souligné  le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Mme Kané Rokia Maguirag, lors du conseil d'administration de Centre d'insémination artificielle animale, tenue la semaine dernière à Bamako.

 

On rappelle que le programme d’insémination artificielle couvre 11 bassins de production dans six régions du Mali:  Kayes (Ouest), Koulikoro (Nord-Ouest), Bamako, Sikasso (Sud), Ségou et  Mopti (Centre) et Gao (Nord).

 

Les vaches de premières générations issues de l’insémination artificielle produisent 10 à 15 litres de lait par jour contre moins de 5 litres auparavant, selon une source proche du ministère de l’Élevage et de la Pêche.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/MML/GABON2019

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1652 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES