Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

PDF

Paris, France, 29 novembre (Infosplusgabon) - Reporters sans frontires (RSF) a vivement dnonc l'incitation la haine des journalistes, ces dernires semaines par Julius Malema, l'une des principales figures de l'opposition sud-africaine, qui multiplie les insultes et menaces envers les journalistes et les mdias.

"Les discours d'incitation la haine contre les journalistes sont indignes d'un responsable politique, et irresponsables, car ils encouragent le passage de l'acte la violence physique. Ces mthodes d'intimidation n'ont d'autres objectifs que de dtourner l'attention et le dbat public des rvlations faites par les mdias concernant un fait d'intrt gnral, a ragi, mercredi, dans un communiqu, lorganisation pour la dfense de la presse.

Julius Malema a ouvertement, lors d'un discours prononc, le 20 novembre dernier, appel ses militants "s'occuper de manire dfinitive sans toutefois "avoir recours la violence"" de cinq journalistes : Max du Preez, Ferial Haffajee (News24), Ranjeni Munusamy (Sunday Times), Peter Bruce (Business Day), et Palesa Morudu.

Le tort de ces cinq journalistes est d'avoir soulign dans leurs articles les contradictions entre la posture anti-corruption affiche depuis des annes par Julius Malema, chef du parti des Combattants pour la Libert conomique (Economic Freedom Fighters EFF), et le fait que son parti est souponn depuis plusieurs semaines de financement illgal.

Il est essentiel que les autorits sud-africaines condamnent ces propos dangereux, et envoient un signal clair tout responsable politique qui choisit l'insulte et la menace pour rpondre aux faits dvoils par les mdias, a soulign RSF, car ce n'est pas la premire fois que Julius Malema s'en prend directement aux journalistes.

FIN/INFOSPLUSGABON/JKO/GABON2018

Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 88 invités en ligne

Publicit

Liaisons Reprsentes:

Newsflash

DEPCHES