Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

France : IBK et Emmanuel Macron rendent hommage aux "héros de l'Armée noire" à Reims

Imprimer PDF

Par Stéphanie TROUILLARD

LIBREVILLE, 7  novembre (Infosplusgabon) - À l'occasion des commémorations du centenaire de l'armistice, les présidents français et malien ont inauguré le monument aux héros de l'Armée noire de Reims. Symbole de la bravoure des tirailleurs en 14-18, il a connu une histoire tumultueuse.

 

 

"Ils sont venus ici verser leur sang sous la neige de vos contrées." C'est par ces mots que le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a inauguré mardi 6 novembre à Reims, le monument aux Héros de l'Armée noire. Invité par son homologue français Emmanuel Macron à l'occasion des commémorations du centenaire de l'Armistice, il a rappelé que "près de 200 000 combattants africains sont venus à la rescousse lors de la Première Guerre mondiale. Ils se sont battus pour la France et pour eux-mêmes aussi."

 

"Ne cherchons plus à définir le courage et l'héroïsme. Ils ont un nom et un visage", a également salué avec sa verve habituelle l'écrivain franco-congolais Alain Mabanckou face à cette impressionnante sculpture représentant quatre tirailleurs sénégalais soudés autour d'un officier français portant le drapeau tricolore. “Pour nous, ce monument de Reims est plus qu'un symbole. C'est une lutte. Il aura fallu un siècle pour y parvenir", a ajouté le romancier choisi pour prononcer un discours lors de cette cérémonie.

 

L'histoire du monument aux Héros de l'Armée noire est des plus tumultueuses. Elle a commencé ici, dans ce coin de Champagne, il y a cent ans, en 1918. Lors de cette dernière année de guerre, les tirailleurs sénégalais s'illustrent au combat en défendant âprement, à plusieurs reprises, la ville de Reims. Après le conflit, l'idée émerge de leur rendre hommage. Une souscription est lancée et deux monuments jumeaux imaginés par l'ancien poilu et sculpteur Paul Moreau-Vauthier sont inaugurés en 1924 à Reims et à Bamako, car la plupart des tirailleurs étaient originaires du Haut-Sénégal et du Niger (le Mali et le Burkina Faso actuels). Lire l'article de  France  24  via  le  lien  :

https://www.france24.com/fr/20181105-france-armistice-1918-monument-morts-armee-noire-mali-ibk-macron-reims-guerre

 

FIN/INFOSPLUSGABON/LOL/GABON2018

 

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2125 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES