Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

FRANCE : Création de l'Union des Nations et peuples Francophones (UNPF)

Imprimer PDF

MONTPELLIER,  France,  29  octobre (Infosplusgabon) - La  ville du Tholonet,  dans les  Bouches-Du-Rhône (France),  a  abrité  le 19  octobre dernier, une  importante  réunion  pour la  création de la  FRANCOSPHERIE, l'Union des  Nations et Peuples  Francophones (UNPF).

 

 

Celle-ci  vise  à regrouper les  Francophones du  monde entier autour  d'un même idéal afin de  résoudre les  problèmes qui  les  concernent.


Autour du  slogan "Le  ciel est la limite", les représentants d'Afrique,  d'Europe, d'Océanie, d'Asie et  d'Amérique,  ont  créé  à  l'unanimité  la FRANCOSPHERIE, une Institution qui  se  veut  dynamique et  dont  le bureau international  basé au Tholonet, est  composé  comme suit  :


- Président : L'ancien Ministre de la Culture d'Haïti, Gérard Bissainthe
- 1er  Vice-Président : Maître John  Henry  BENNETT, Président du Conseil d'Etat de la Fédération des Deux Rives,
- 2ème  Vice-Président : Maître Assane N'DOYE, Vice- président sénégalais de l'Association AFRICA, Président de l'AJA
- Trésorier : Monsieur René PICO, Président de l'Assemblée Nationale de la Fédération des Deux Rives,
- Conseillère : Madame  Monique SENDRA-VILLARD, Secrétaire Nationale de l'Association PNMA


La  Francosphérie se  veut,  loin  de  la main mise de  certains  dirigeants  européens qui, jusqu'alors,  tendent à se substituer à  la volonté de la  grande  famille des peuples  francophones,  être un véritable  vivier de la langue  française.


Les membres de  la  FRANCOSPHERIE sont, à  n'en point douter,  au cœur d’enjeux internationaux pour la définition du champ de la culture, des Arts de ces  pays ayant  le  Français en  partage. Ils traduisent surtout une réflexion partagée de ce qu'est  la culture sous  ses  diverses formes   et dénotent que cette  nouvelle  institution, les processus et les structures de sa création, sont  au cœur de la croissance de l’économie dans  les  différentes  régions du  monde  francophone.


Fruit de l’appui conjoint de  Messieurs Gérard  BISSAINTHE et de John Henry BENNETT, l’organisation aura pour  rôle  clé,  notamment,  la  création et la production culturelle, sources  de l’économie de l’immatériel et de la connaissance, ouvrant la voie à des actions publiques à la croisée de l’industrie et de la création.


LA  FRANCOSPHERIE  attend  les soutiens multiformes des associations, et des autres  institutions internationales  pour lui permettre de renforcer ses capacités de regroupement, tout en souhaitant que la coopération bilatérale s’étende désormais dans tous les pays.


Après  plusieurs  mois de travail et de  réflexion,  les  membres du  bureau de la  FRANCOSPHERIE vont  œuvrer  dans  le domaine  de la diplomatie à travers le monde entier  car  ils  sont  convaincus qu’une avancée véritable et durable  des attentes  des  nations et  peuples francophones,  réunis autour de cette  nouvelle  institution,  favorisera  une  démocratie forte, offrant des possibilités à tous et respectant les droits de chacun.



FIN/INFOSPLUSGABON/BIR/GABON2018



© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2261 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Appel aux lecteurs et  amis d’Infosplusgabon

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues depuis  six  mois. Aujourd’hui, pour  poursuivre notre  passion et  développer l’action  d’information d’Infosplusgabon,  nous avons  besoin de  vous.  Pour  nous aider, vous  pouvez effectuer un virement sur le compte :

NKOLO/INFOSPLUSGABON .  Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).   Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON.  CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

Merci  d’avance !  Et  merci aux  futurs contributeurs qui  répondront à  cet appel.

La  rédaction