Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Une délégation de la Banque mondiale examine la situation économique de la Casamance (Sénégal)

Imprimer PDF

Ziguinchor, Sénégal, 27  octobre (Infosplusgabon) - Une délégation du bureau de la Banque mondiale à Dakar, conduite par Louise Cord, directrice des opérations, a rencontré, vendredi, à Ziguinchor, des dizaines d’opérateurs économiques de la Casamance, au du Sénégal, pour échanger avec eux sur les activités économiques dans la région, a-t-on  constaté  sur place.


Initiée sous l’égide de la Chambre de commerce et d’agriculture de Ziguinchor, la capitale régionale, cette rencontre avait pour but d’écouter ces opérateurs et comprendre les difficultés auxquelles ils sont confrontés dans leurs activités quotidiennes, a déclaré Louise Cord, précisant que cela entrait dans le cadre des stratégies de partenariat avec le gouvernement du Sénégal.

"La Banque mondiale élabore des stratégies de partenariat avec le Sénégal tous les cinq ou six ans. Et nous étions ici dans le cadre d’une concertation avec le secteur privé pour mieux comprendre quels sont les défis et les opportunités pour lui ici en Casamance et voir comment est-ce qu’on peut intégrer tout ça dans notre stratégie et partenariat avec le Sénégal", a-t-elle indiqué.

Selon elle, les échanges qui ont eu lieu entre sa délégation et les opérateurs de la région ont été un débat très dynamique.

"Ça a été un débat très dynamique, ils ont fait ressortir quatre points essentiels: il s’agit des défis et les difficultés pour accéder aux financements à des taux acceptables, des complications liées à des logistiques pour pouvoir amener leurs produits au niveau du marché local et ensuite les exporter, il semble qu’il y a des problèmes au niveau du port de Ziguinchor, la troisième difficulté, c’est le manque de connaissances sur les meilleures pratiques de production et avoir ainsi de meilleurs rendements et enfin, les défis de transformation des produits locaux, c’est-à-dire avoir de meilleurs équipements et l’accès à des appuis pour la transformation par exemple des mangues, du riz ou de l’anacarde’’, a-t-elle indiqué.

Elle a souligné que sa délégation a bien pris notes des nombreux points évoqués par les opérateurs de la Casamance et que ceux-ci seront examinés dans leurs stratégies d’appui au gouvernement du Sénégal.

Le président de la Chambre de commerce de Ziguinchor, Pascal Ehemba, s’exprimant au sujet de cette visite des responsables de la Banque mondiale qui ont sillonné, pendant une semaine, les coins et recoins de la région,  a confié que celle-ci va ouvrir de nouvelles perspectives pour l’essor économique de la Casamance.

"Ils ne sont pas venus pour rien, on n’a pas eu certes des réponses tranchées de leur part tout de suite, ils disent qu’ils vont étudier nos doléances. Mais, nous espérons beaucoup qu’ils vont accompagner l’économie au niveau de cette région. Ils le font déjà au niveau de l’Etat. On leur a demandé si possible que leur intervention aille directement aux opérateurs économiques de la région avec la constitution d’un Fonds spécial avec des taux d’intérêts bonifiés pour pouvoir reconstituer l’économie de cette région", a indiqué Pascal Ehemba.


FIN/INFOSPLUSGABON/BIR/GABON2018



© Copyright Infosplusgabon





Qui est en ligne!

Nous avons 2353 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Vous êtes à la  recherche  d’un  logement dans un  cadre convivial, pratique  et  sécurisé à Libreville ? . Particulier propose à partir du 1er juin 2019 un  T4 composé de  3  chambres toutes  climatisées, salon et cuisine équipés pour  courte,  moyenne et longue durée au quartier Charbonnages, à quelques  centaines de  mètres de l’Ecole conventionnée. Enceinte sécurisée, Vidéosurveillance. Tout l’appartement à 45 000  F  CFA (69 euros) par jour. Location de Chambre  individuelle 25 000  F  CFA/jour.  Ménage  effectué tous  les deux  jours. Compteur individuel d’électricité Edan à  recharger par le ou les occupants. Contact  : +241 06066291/ +24107843371 Mail:  berp8483@hotmail.com

DEPÊCHES