Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

France : La présidente de l'INA démissionne

LIBREVILLE, 28 avril (Infosplusgabon) -  La  présidente de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), Agnès Saal,  a   présenté  mardi  sa  démission  après  qu’elle  eut été accusée  pour l'usage  excessif de ses frais de taxi,  à la demande de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin.  Le  départ de  Mme  Sall a  pris effet immédiatement, à l'issue d'une rencontre rue de Valois entre les deux parties.

 

  En dix mois passés à la tête de cette entité de l'audiovisuel public, Agnès Saal avait eu une facture de 40 915 € de taxis. Dans un courrier envoyé aux administrateurs, un corbeau avait dénoncé cette note. La patronne de l'INA avait alors reconnu une «maladresse» (notamment l'octroi du code de réservation à son fils pour les taxis G7) et s'était engagée à rembourser une partie des frais.

 Lundi, Fleur Pellerin avait exigé «le remboursement intégral» et rappelé «son attachement très ferme à l'exemplarité des dirigeants des organismes publics placés sous sa tutelle».

 Agnès Saal, 57 ans, ancienne directrice générale  du Centre Pompidou, avait été nommée à la présidence de l'Ina par décret en conseil des ministres le 30 avril 2014. Elle remplaçait Mathieu Gallet, lui-même nommé par le CSA à la tête de Radio France. Lui a été pris dans la tourmente pour les frais de rénovation de son bureau et l'embauche d'un conseiller en communication avant d'être blanchi par l'Inspection générale des finances.

 Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'ENA, Agnès Saal a également été directrice administrative et financière du Centre national de la Cinématographie, de 1990 à 1997.

 Agnès Saal n'aura pas résisté longtemps à la polémique née de son exorbitante note de taxis.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/MPO/GABON 2015

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3081 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash