Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Kenya : Une présentatrice de journal télévisé et son ami arrêtés dans le cadre d'une enquête sur le meurtre d'une femme

Imprimer PDF

Nairobi, Kenya, 3  octobre (Infosplusgabon) - Un tribunal kényan a ordonné à la police de retenir davantage la présentatrice de journal télévisé, Jacque Maribe, alors qu’elle achève son enquête sur un meurtre dans lequel elle (Maribe) et un ami, Joseph Irungu, sont les principaux suspects.

 

Le tribunal de Kiambu à 12 km au nord de la capitale kényane, Nairobi, a donné l’ordre, lundi, à la suite d’une demande du ministère public autorisant les enquêteurs à conclure leurs investigations, notamment en soumettant ses échantillons d’ADN à un examen médico-légal.

 

Maribe, une présentatrice de journal télévisé au Royal Media Services (RMS) Citizen TV, sera détenue dans un poste de police à Nairobi. Elle a été arrêtée pour le meurtre de Monica Kimani dans son appartement, à Nairobi.

 

Joseph Irungu, un homme de 28 ans qui était apparemment un ami des deux femmes - Maribe et feu Kimani - a été arrêté plus tôt par la police.

 

M. Irungu, mis en accusation au tribunal, la semaine dernière, est également en garde à vue alors que les enquêteurs concluent leurs investigations.

 

La victime, une femme d’affaires qui dirige l’entreprise de nettoyage de ses parents à Juba, au Soudan du Sud, a été retrouvée la gorge tranchée.

 

L'accusation avait demandé à détenir Maribe pendant 14 jours supplémentaires lorsqu'elle a comparu devant le tribunal, faisant valoir que si elle était relâchée, elle risquait d'interférer dans l'enquête en cours.

 

La police doit enquêter sur les collègues et les amis de Maribe, selon l’enquêteur principal, l’inspecteur Maxwell Otieno.

 

Cynthia Nyamosi, directrice adjointe principale du parquet, a déclaré au tribunal que le cas de la journaliste était «très grave», car elle faisait l'objet d'une enquête «pour plusieurs infractions pénales, y compris le meurtre, contraire aux articles 203 et 204 du Code pénal, possession de munitions sans permis d’armes à feu, en contravention de l’article 4 (2) (a) de la loi sur les armes à feu, entre autres.

 

Irungu, le fiancé de Maribe, exploiterait une entreprise de sécurité à Dubaï. A la veille des élections générales de l'année dernière au Kenya, lors de rassemblements de campagne, il a fourni des services d'escorte (sécurité) à des politiciens.

 

La Direction des enquêtes criminelles (DCI) a depuis envoyé des détectives à Dubaï et en Afghanistan pour approfondir les activités d’Irungu dans les deux pays asiatiques.

 

La police a également établi que la voiture utilisée par Irungu pour se rendre à l’appartement de la femme tuée et en revenir appartenait à Maribe.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PML/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1692 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Appel aux lecteurs et  amis d’Infosplusgabon !!

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues depuis  six  mois. Aujourd’hui, pour  poursuivre notre  passion et  développer l’action  d’information d’Infosplusgabon,  nous avons  besoin de  vous.  Pour  nous aider, vous  pouvez effectuer un virement sur le compte :

NKOLO/INFOSPLUSGABON .  Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).   Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON.  CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

Merci  d’avance aux  futurs contributeurs qui  répondront à  cet appel.

La  rédaction

redaction@infosplusgabon.com