Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Vives tensions en Afrique du Sud avec la comparution à la barre d’un présumé violeur

Imprimer PDF

Le Cap, Afrique du Sud, 2 octobre (Infosplusgabon) - Une forte présence policière a été notée mardi à l’extérieur du tribunal de première instance de Pretoria avec la comparution de l'accusé d’un présumé viol commis en plein jour la semaine passée sur une jeune fille de sept ans dans un restaurant huppé de la ville.

 

L’incident a soulevé une indignation au niveau national. La fillette aurait été violée par le client lors qu’elle est entrée dans les toilettes au Dros Restaurant. Le suspect a été pris en flagrant délit par la mère de la fille désemparée qui était partie à sa recherche.

 

Une video prise quelques instants après l’incident a montré un homme nu couvert de sang après avoir été pris à partie par des clients. Bien que le gouvernement ait exhorté les populations à ne pas partager l'extrait video, cela a vite fait le tour des réseaux sociaux.

 

L’incident a soulevé des tensions raciales après l’image publiée dans Twitter par le tonitruant  jeune politicien Julius Malema du suspect qui est de race blanche. Le journal de Soweto a rapporté que "le cas de viol au Dros a battu en brèche l’idée longtemps entretenue que les blancs ne commettent pas de viols".

 

La Commission des femmes du parti au pouvoir, le Congrès national africain (African National Congress, ANC) a demandé au pouvoir judiciaire de ne ménager aucun effort pour mener à bien le procès du coupable.

 

Le présumé dont l’identité est gardée dans l’anonymat tant qu’il n’aura pas plaidé coupable, affirme avoir été rudoyé par les policiers au commissariat de police de Silverton police station.

 

L’avocat de la défense, Rian du Plessis, a tenté d’empêcher la publication dans les journaux de ses photos sous prétexte que l’affaire a provoqué des tensions raciales et qu’il incombe au tribunal de maintenir l’ordre et le calme et d’empêcher les populations de se faire justice elles-mêmes. Le magistrat a écarté cette requête et l’accusé a été photographié au tribunal.

 

L’affaire a été renvoyée au 1er novembre et le prévenu a été remis en détention.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PML/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1888 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES