Décès du premier chef touareg malien, Alladi Ag Alla

Imprimer

Bamako, Mali, 2 octobre (Infosplusgabon) -  Le premier chef touareg, figure historique de la rébellion touarègue des années 60, Alladi Ag Alla, surnommé "Alladen", est décédé samedi  à Tamanrasset, dans le sud de l'Algérie, où il vivait, des suites d'une maladie,  a-t-on appris de bonne source dans la capitale malienne.

 

Considéré comme le premier chef rebelle touareg du Mali dans les années 1960, sous la première République, il avait été arrêté, emprisonné, avant de s'évader de prison, et de devenir au fil des années un conseiller très écouté de toutes les rébellions touarègues qui se sont succédé.

 

Alladi ag Alla est intimement lié à la première rébellion touarègue de 1963 à 1964 marquée par une répression sanglante des populations touarègues par l'armée de la jeune République du Mali, à la suite de laquelle plusieurs  familles  touarègues vont quitter le nord du Mali pour l'Algérie voisine et la Libye.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PML/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon