Fayez al-Sarraj et Ghassan Salamé discutent du processus politique en Libye
Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Fayez al-Sarraj et Ghassan Salamé discutent du processus politique en Libye

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 9 août (Infosplusgabon) - Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale, Fayez al-Sarraj, s'est entretenu, mercredi à Tripoli, avec le chef de la Mission d'Appui des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé, et son adjointe aux affaires politiques, Stephanie Williams, sur les développements politiques dans le pays ainsi que le processus politique parrainé par l'ONU.

 

La réunion a débattu de "la voie politique, des réformes économiques, des élections municipales et de la réforme des institutions de sécurité", a précisé la mission de l'ONU en Libye dans une publication sur sa page Facebook.

 

M. Salamé et Mme Williams ont, par ailleurs, rencontré, plus tôt mercredi au siège de la mission des Nations unies à Tripoli, une délégation de membres de la Chambre des représentants dans la région du Sud pour discuter de la situation sécuritaire dans le Sud et des moyens de l'améliorer.

 

L'envoyé de l'ONU en Libye a rencontré aussi le maire de Tripoli, les membres du conseil municipal, en présence de plusieurs membres de la mission de l'ONU en Libye.

 

La municipalité de Tripoli a déclaré, dans un communiqué, que la rencontre a mis en évidence les problèmes locaux et les agendas électoraux à venir, en particulier les élections municipales, en plus d’un certain nombre de questions concernant le pays, le citoyen et les questions politiques.

 

Lundi, l'envoyé de l'ONU a discuté avec le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khamaies Jhinaoui, de l'évolution du processus politique en Libye et des préparatifs en cours pour les élections présidentielle et législatives.

 

Prévues en décembre 2018, selon l'engagement pris à Paris par les principaux protagonistes de la crise en Libye, les élections législatives et présidentielle en Libye ont suscité une grande polémique en Libye après que l'Italie a exprimé son opposition à leur organisation avant le règlement des autres questions telles que la réconciliation nationale et l'adoption d'une constitution. Une position qui s'oppose à celle de la France qui exhorte les Libyens à organiser ces élections générales avant la fin d'année.

 

Tranchant cette polémique, Fayez al-Sarraj, président du Conseil présidentiel, a affirmé que le calendrier des élections sera déterminé par les seuls Libyens.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AFG/ GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2008 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Retrouvez  tous les  jours vos  informations en  français  en Anglais et en Portugais   sur  www.Infosplusgabon.com