Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gabon : Total Gabon refuse de négocier avec l’ONEP

Imprimer PDF

LIBREVILLE, 10  juillet (Infosplusgabon) - A  la suite de  négociations  n’ayant  pas abouti,  l’expiration  le 30 juin du préavis de  grève  de  15  jours déposé à  la  Direction  générale de  Total  Gabon, a conduit  au  lancement  d'une  grève  dont les conséquences pourraient  affecter  le secteur  pétrolier.

 

La  grève   qui concerne l’ensemble des installations  de Total Gabon, filiale du Groupe  français  Total,  où  opère son  personnel,  a  été initiée lundi  par  l’Organisation nationale des  employés  du pétrole  (ONEP) pour  défendre les intérêts  des  salariés  de  Total  Gabon.

La  grève   devrait  être suivie à Libreville,  Port-Gentil,  sur les sites d’Anguille, l’île Mandji,  le  Cap  Lopez et  Torpille, souligne-t-on.

Une  tentative  de  conciliation avait été  initiée  successivement  du 29  juin au 1er juillet à  Port-Gentil, à  l’initiative de l’inspecteur spécial du  Travail chargé du secteur  pétrolier, puis  du  2 au 6  juillet  sous  l’égide du  ministre du  Travail et ancien  secrétaire  général de  l’ONEP,  Arnauld  Calixte Engandji Alandji.

Les différents  points  contenus  dans  le  cahier  des  charges  n’ayant  pas été  respectés,  la grève  a   donc été enclenchée. L’ONEP assure  toutefois qu’un service  minimum sera  respecté.

Opérateur  historique  dans  la prospection et  l’exploitation  pétrolière au Gabon,  Total  Gabon  avait pourtant  porté à 23  millions de  dollars son  résultat  net  au premier  trimestre 2018,  ce  qui lui a  permis de multiplier  par 5  ses  bénéfices  consécutivement   à  la hausse du prix de  vente  moyen de ses deux  qualités de  brut  commercialisés au Gabon,  le  brut  Mandji  et  le  brut Rabi  light Le  chiffre  d’affaires  a  atteint 208 millions de  dollars au  cours du  premier  trimestre 2018, en  baisse limitée de  1%,  l’effet  prix compensant  la  baisse des  volumes  vendus.

 

Une  crise de  confiance sévit-elle à Total  Gabon ?


La  crise  cacherait  en pointillé le désir du  Groupe  français de quitter  le  Gabon  ou  d'y  limiter ses activités au  bénéfice de champs  pétroliers  plus  porteurs en Angola ou au Congo,  notamment. Et  puis,  le  départ de  Shell  Gabon, un autre  opérateur leader, a  certainement  donné  des  idées à Total  Gabon.

Le  Gabon pourrait devenir alors  une  sorte de  base arrière,  ou encore  un  vaste  magasin de  stockage d'équipements pétroliers qui  serviraient ailleurs. Plusieurs cadres, aujourd'hui  mal  remerciés, depuis 2015 à la  faveur d'un  plan malicieux de  départ  volontaire  non assez appuyé  financièrement, selon  un  collectif de  cadres qui  a choisi de  mener  l'affaire devant  les  tribunaux  français et  gabonais.

Que  se  passe-t-il  réellement à  Total Gabon  ? et que pensent  les  dirigeants de  cette  entreprises aux  ordres du  Groupe français  basé  au quartier de la  Défense,  dans la  banlieue parisienne ?   S'achemine-t-on  vers une  redistribution des  rôles en  foulant du pied  la législation du  travail ? Total  Gabon  considère-t-elle la ville de Port-Gentil comme  une  République  dans une  République  ? Autant de questions  qui  devraient  trouver des  réponses lors de  nos prochaines  éditions.


Dénommée jadis  Société des Pétroles d’Afrique Equatoriale Française  (SPAEF) à sa création, le 30 juillet 1949, la SPAEF a fait admettre ses actions à la cote officielle le 8 avril 1958.  Devenue SPAFE le 26 février 1960, puis Elf SPAFE en 1968 et Elf Gabon le 18 juillet 1973, la raison sociale de la société devient Total Gabon le 18 septembre 2003 à la suite de la fusion des Groupes Elf et TotalFina.

Si la découverte du premier gisement commercialement exploitable date du début de 1956, les premières missions de reconnaissance géologiques du territoire gabonais par des géologues français remontent, elles, à 1928.

Le capital de Total Gabon s'élève à 76 500 000 dollars US.  Il est réparti entre  le  Groupe Total  à travers sa filiale Elf Aquitaine (filiale à 100% du Groupe Total): 58,28 % ;  la  République Gabonaise : 25 % et  le Public : 16,72 %.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PIP/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2109 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Retrouvez  tous les  jours vos  informations en  français  en Anglais et en Portugais   sur  www.Infosplusgabon.com