Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Des bourses de recherche en science du changement climatique pour trois chercheures africaines

Imprimer PDF

Abidjan, Cte d'Ivoire, 16 mai (Infosplusgabon) - Trois chercheures originaires d'Afrique du Sud, de la Cte d'Ivoire et du Ghana vont bnficier d'un programme de bourses de recherche en science du changement climatique, annonce dans un communiqu l'Institut africain des sciences mathmatiques-Next Einstein Initiative (AIMS-NEI).

Ces chercheures, slectionnes de manire comptitive parmi 14 postulantes, sont les premires bnficiaires de ce programme de bourses de recherche subventionn par le Centre de recherches pour le dveloppement international (CRDI), avec le soutien financier du gouvernement canadien.

Ce sont Dr. Nana Klutse du Ghana, Dr. Jessica Nosizwe Paula Thorn, une Sud-Africaine vivant aux Etats-Unis et Dr. N'Datchoh Evelyne Tour de la Cte d'Ivoire, qui recevront chacune entre 25 mille et 31 mille dollars sur une anne pour mener des recherches sur une solution durable au changement climatique dans une institution hte en Afrique, diffrente de leur institution d'origine.

Selon le prsident de l'AIMS-NEI, Thierry Zomahoun, l'institution de ce programme de bourses AIMS-NEI pour les femmes dans le domaine du changement climatique vise contribuer une rponse socitale plus durable ce phnomne atmosphrique.

"Leurs projets devraient contribuer significativement notre comprhension du changement climatique et de ses impacts, ainsi qu' l'laboration et la mise en uvre de politiques et de stratgies novatrices d'attnuation, d'adaptation et de rsilience", a indiqu le prsident du CRDI, Dr. Jean Lebel.

Le programme va octroyer entre 16 et 20 bourses dans la priode 2017-2022 des femmes scientifiques exceptionnelles du monde entier qui appliquent des concepts scientifiques de fond en mathmatiques, et ce, pour rsoudre les problmes urgents lis au changement climatique qui concernent l'Afrique.

Il fait partie du programme plus large de sciences mathmatiques pour la rsilience au changement climatique (MS4CR), qui vise construire le capital intellectuel ncessaire pour rsoudre les nombreux dfis au dveloppement de l'Afrique dus au changement climatique.

Dr. Jessica Nosizwe Paula Thorn de l'Universit d'Etat du Colorado, aux Etats-Unis, va s'intresser l'analyse institutionnelle multi-scalaire, la quantification des services cosystmiques, avec la modlisation probabiliste pour comprendre les synergies et les compromis de l'adaptation cosystmique dans les zones pri-urbaines en Namibie et en Tanzanie.

Elle sera accueillie par l'Initiative africaine pour le climat et le dveloppement (ACDI), de l'Universit du Cap, Afrique du Sud.

Quant au Dr. Nana Klutse du Ghana, elle tudiera au sein du dpartement des sciences environnementales et gographiques de l'universit du Cap, en Afrique du Sud, la dynamique de phnomnes climatiques extrmes de l'Afrique et l'impact des phnomnes climatiques extrmes dans le contexte du rchauffement climatique. Elle espre que la recherche sur les sciences du climat retiendra l'attention des gouvernements africains.

Enfin, Dr. N'Datchoh Evelyne Tour de la Cte d'Ivoire valuera, dans le contexte de l'Accord de Paris, l'impact du changement climatique sur les rgimes de prcipitations et de tempratures extrmes sur la Cte d'Ivoire. Les rsultats fourniront des informations prcieuses, qui pourront tre utilises par les dcideurs pour formuler des stratgies d'attnuation, afin de rduire l'impact du changement climatique sur l'agriculture, la sant humaine et l'conomie.

Elle sera accueillie pendant son stage au centre de comptences du West African Science Service Centre on Climate Change and Adapted Land Use (WASCAL), au Burkina Faso.

FIN/INFOSPLUSGABON/UIJ/GABON 2018

Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 119 invités en ligne

Publicit

Liaisons Reprsentes:

Newsflash

DEPCHES