Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

RD Congo : La RD Congo n’est pas contre la solidarité internationale (officiel)

Imprimer PDF

Kinshasa, RD Congo, 14 Avril (Infosplusgabon) - La RD Congo n’est pas contre la solidarité internationale, mais elle n’a pas approuvé la manière dont la conférence de Genève sur la situation humanitaire dans son pays a été organisée, a déclaré dans une interview accordée vendredi à la radio privée Top Congo, le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu.

 

«Nous ne sommes pas contre l’aide internationale, mais nous dénonçons la façon dont on a organisé la conférence de Genève. Nous n’avons pas été associés dans l’organisation de cette conférence pour notamment dégager les termes de référence. Nous ne pouvons pas participer comme de simples intervenants, mais comme partie prenante», a-t-il souligné.

 

Selon She Okitundu, les organisateurs ont violé la résolution des Nations Unies y relative et l’accord de Kampala en ignorant la RD Congo, pays devant bénéficier de l’aide humanitaire.

 

Pour le vice-Premier ministre, les pays qui mènent un travail de sape contre la RD Congo et qui ont même pris des sanctions en suspendant leur coopération avec elle, ne peuvent pas revenir manifester leur solidarité envers le pays qu’ils ont sanctionné.

 

Concernant l’aide humanitaire, le vice-Premier ministre congolais a fait savoir qu’ils vont l’apprécier. «Nous allons apprécier la manière dont cette aide sera articulée. Il ne s’agit pas de larguer des produits, mais plutôt de prendre en considération la question du retour et de la réinsertion des populations".

 

Organisée par les Nations Unies à travers OCHA, la Conférence de Genève sur la situation humanitaire en RD Congo a démarré ce vendredi 13 avril 2018.

 

A propos de la crise humanitaire en RD Congo, le gouvernement congolais, rappelle-t-on, a mobilisé, le 9 avril 2018, 100 millions USD en vue de faciliter la réinsertion des Congolais refoulés, rapatriés, réfugiés et déplacés internes pour une période de 18 à 24 mois. Le premier décaissement de cette somme d’un montant de 10 millions USD, sera effectué dès la semaine prochaine et les structures devant gérer ces fonds seront désignées au prochain conseil des ministres.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PML/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1770 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES