Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Burundi-Gabon : Fin d’une brève visite du chef de l’Etat gabonais à Bujumbura

Imprimer PDF

Bujumbura, Burundi, 14 avril (Infosplusgabon) - Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a effectué, vendredi, une visite de quelques heures à son homologue burundais, Pierre Nkurunziza, centrée sur les relations de coopération bilatérale et multilatérale, a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

 

Le chef de l’Etat burundais et des membres du Gouvernement étaient à l’accueil et au départ, en fin d’après-midi, de son homologue gabonais et sa suite.

 

Le visiteur de marque a encore reçu un accueil populaire chaleureux depuis l’aéroport international de Bujumbura et le long de la route qui mène vers le centre-ville de la capitale burundaise dont c'était l'une des rares visites d’homme d'Etat étranger depuis la violente crise électorale de 2015.

 

L’homme d’Etat gabonais assure actuellement la présidence tournante de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale(Ceac) et c’est, avant tout, à ce titre qu’il a indiqué avoir fait le déplacement de Bujumbura, comme il l’a déjà fait des autres capitales des pays membres depuis le mois de février dernier.

 

Le président gabonais a indiqué que les concertations en cours portent sur les problèmes politiques, sécuritaires et économiques auxquels font face les 11 pays membres de la Ceac.

 

Ces 11 pays sont le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la RD Congo, le Rwanda, Sao Tome et Principe ainsi que le Tchad, répartis sur une superficie de 6,6 millions de kilomètres carrés, pour une population estimée à 130 millions d’habitants.

 

Certains de ces problèmes opposent des Etats entre eux, comme dans le cas du Burundi et du Rwanda qui entretiennent, ces dernières années, des relations tendues sur fond d’accusations de déstabilisation mutuelle.

 

Le chef de l’Etat gabonais s’est engagé à tout mettre en oeruvre pour que les relations entre les deux plus proches voisins des Grands Lacs africains reviennent à la normale.

 

Le président burundais, de son côté, a salué la visite et le dynamisme de son homologue gabonais à la tête de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale.

 

Un ancien ministre burundais des Finances, Tabu Abdallah Manirakiza, occupe actuellement le poste de Secrétaire général-adjoint de l’organisation, chargé du département des programmes, du budget, de l’administration et des ressources humaines.

 

Le traité fondateur de la Ceac stipule, entres autres missions, de « promouvoir et de renforcer une coopération harmonieuse et un développement équilibré et auto-entretenu dans les domaines de l’activité économique et sociale ».

 

L’organisation met un accent particulier sur les domaines de l’industrie, des transports et de la communication, de l’énergie, de l’agriculture, des ressources naturelles, du commerce, des douanes, des questions monétaires et financières, des ressources humaines, du tourisme, de l’enseignement, du perfectionnement, de la culture, de la science et de la technologie et du mouvement des personnes.

 

L’objectif global de l’organisation étant de réaliser « l’autonomie collective, d’élever le niveau de vie des populations, d’accroître et de maintenir la stabilité économique, de renforcer les étroites relations pacifiques entre les Etats membres et de contribuer au progrès et au développement du continent africain».

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PML/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1563 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Retrouvez  tous les  jours vos  informations en  français  en Anglais et en Portugais   sur  www.Infosplusgabon.com