Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Formation d'une force militaire pour sécuriser le Sud libyen

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 14  mars  (Infosplusgabon) - Le porte-parole du président du Conseil présidentiel en Libye, Mohamed al-Salek, a annoncé qu'il a été convenu de former une force militaire pour sécuriser le Sud du pays et assurer la paix dans cette région, en plus de l'appui aux forces du gouvernement d'union nationale reconnu par la communauté internationale.

 

On rappelle que le Sud libyen est en proie régulièrement à des affrontements armés meurtriers entre tribus et groupes armés dont le dernier en date se déroule actuellement à Sebha (800 km au sud de Tripoli), opposant des tribus rivales.

 

Lors de sa première conférence de presse mardi après-midi depuis sa prise de fonction en tant que porte-parole du président du Conseil présidentiel, M. Salek a indiqué que les négociations au Caire, en Egypte, pour l'unification des forces  armées libyennes vont à un bon rythme, soulignant qu'il y a eu des accords sur de nombreux points, y compris les termes de référence et de la restructuration, ainsi que les questions traitant du commandement ayant suscité une attitude positive des deux camps aux pourparlers.

 

Il a expliqué que le président du Conseil présidentiel, Fayez al-Sarraj, a rencontré un certain nombre d'officiers et les ont informés des formules consensuelles, en particulier de la grande importance qu'attache le président du Conseil présidentiel à l'institution militaire, parallèlement à la nécessité de parvenir à un accord politique, en vertu du fait que l'armée est sous la tutelle du pouvoir politique civil.

 

En ce qui concerne le retour des familles de Tawergha dans leurs foyers, le porte-parole du président du Conseil a indiqué qu'"il y a un grand intérêt pour le dossier des habitants de Tawergha, mais nous ne pouvons pas régler la date de retour maintenant", tout en reconnaissant qu'il y a des groupes qui œuvrent pour bloquer leur retour.

 

M. al-Salek a souligné que le gouvernement d'union nationale a formé un comité pour suivre la crise, soulignant que le gouvernement continuera à communiquer avec toutes les parties pour parvenir à une solution finale à la crise de Tawergha.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AER/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1852 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Retrouvez  tous les  jours vos  informations en  français  en Anglais et en Portugais   sur  www.Infosplusgabon.com