Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Libye : Des milliers de migrants rapatriés de Libye dans le cadre d'un programme soutenu par l'ONU

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 14  mars  (Infosplusgabon) - L'Agence des Nations Unies pour la Migration (OIM) a annoncé mardi, avoir aidé 10 171 migrants à rentrer chez eux en toute sécurité depuis la Libye avec le soutien de l'Union européenne, de l'Union africaine et du gouvernement libyen depuis que l'intensification du Retour Volontaire Humanitaire (RVH) a commencé, le 28 novembre de l'année dernière.

 

 

Un autre lot de 5 200 migrants est retourné avec le soutien des Etats membres de l'Union africaine au cours de la même période. Quelque 23 302 migrants sont rentrés dans le programme RVH de l'OIM depuis janvier 2018.

 

"Nous continuons d'aider les migrants à l'intérieur des centres de détention libyens, tout en intensifiant les efforts pour atteindre les migrants bloqués en dehors de la détention", a déclaré Othman Belbeisi, chef de mission de l'OIM en Libye.

 

«Depuis l'expansion de notre opération RVH, le nombre de migrants dans les centres de détention officiels est passé d'environ 20 mille personnes en octobre 2017 à 4 mille aujourd'hui, soit cinq fois moins. L'OIM en Libye travaille également avec les autorités pour enregistrer les migrants, fournir une assistance vitale sous forme de soins de santé et d'articles d'aide essentiels, un soutien psycho-social, une amélioration des services consulaires et des projets de promotion de la stabilisation communautaire», a déclaré Belbeisi.

 

Près de la moitié des retours humanitaires volontaires effectués par l'OIM en Libye font partie d'une initiative plus large de l'UE et de l'OIM visant à protéger et assister les migrants dans le besoin non seulement en Libye, mais également dans 26 pays. Cela inclut un soutien crucial à la réintégration des rapatriés dans les pays d'origine.

 

Lancée en décembre 2016, avec des financements supplémentaires de l'Allemagne et de l'Italie dans le cadre du Fonds d'affectation spéciale d'urgence de l'Union européenne (FASU) pour l'Afrique, l'Initiative conjointe UE-OIM sur la protection et la réintégration des migrants est active en Libye et dans les pays d'Afrique du Nord, du Sahel et de la région du Lac Tchad, ainsi que de la Corne de l'Afrique.

 

Conjointement avec ses partenaires, l'OIM a déclaré qu'elle a intensifié ses activités dans les pays d'origine pour faire face à l'augmentation des retours de Libye et assurer aux migrants de retour une assistance appropriée à leur arrivée, ainsi qu'un soutien à long terme pour s'établir dans leurs communautés. L'assistance à la réintégration est également disponible dans le cadre du programme pour les personnes aidées à revenir des Etats membres de l'Union européenne.

 

Le Directeur régional de l'OIM pour l'UE, Eugenio Ambrosi, a déclaré que les énormes besoins de protection et l'ampleur des retours au cours des derniers mois dans le cadre de l'opération RVH ont dépassé la planification initiale et posé des défis supplémentaires aux pays d'origine. Il a averti que le processus de réintégration est complexe et nécessite du temps.

 

"Nous entreprenons une approche complètement nouvelle de la réintégration et nous y croyons. Il faudra du temps pour construire, et en coopération avec les autorités des pays d'origine et les communautés locales, nous voyons déjà des développements prometteurs", a déclaré M. Ambrosi.

 

«L'Initiative conjointe, en partenariat avec les gouvernements des pays d'origine et de l'Union africaine, vise à assurer la sécurité du processus de migration et à permettre aux migrants de retourner dans leurs pays d'origine en toute sécurité et de rétablir leurs vies sans le sentiment qu'ils constituent un fardeau pour leurs communautés et leurs familles», a déclaré Richard Danziger, Directeur régional de l'OIM pour l'Afrique de l'Ouest.

 

Il a toutefois averti que de nombreux rapatriés de Libye ont été traumatisés après avoir subi des abus indescriptibles, et que leurs besoins médicaux et psycho-sociaux immédiats sont donc devenus la priorité.

 

La nouvelle approche intégrée de la réintégration combine le soutien aux migrants de retour, ainsi que leurs communautés d'origine. Il vise à atténuer les tensions possibles chez les rapatriés en impliquant les communautés locales dans le processus de réintégration et en les sensibilisant à la stigmatisation potentielle du retour. Pour cette raison, le renforcement des capacités, le renforcement des systèmes, les aspects sociaux, psycho-sociaux et communautaires sont intégrés dans le programme.

 

Le suivi et l'évaluation des activités de réintégration font également partie de l'approche du programme pour mesurer l'impact et identifier les bonnes pratiques sur lesquelles s'appuyer.

 

L'OIM estime que cette approche innovante peut également compléter le développement local, en particulier dans la manière dont elle est conçue pour répondre aux priorités socio-économiques identifiées par les autorités locales, les migrants et leurs communautés.

 

"Les initiatives que nous entreprenons avec l'UE et nos partenaires africains représentent un nouveau chapitre dans la coopération en matière de migration. C'est la première fois qu'un financement important est investi pour soutenir les priorités et la capacité des pays partenaires à gérer le retour et la réintégration et à faire de la migration elle-même un processus plus sûr et mieux informé», a déclaré M. Ambrosi.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PML/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1863 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Appel aux lecteurs et  amis d’Infosplusgabon !!

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues depuis  six  mois. Aujourd’hui, pour  poursuivre notre  passion et  développer l’action  d’information d’Infosplusgabon,  nous avons  besoin de  vous.  Pour  nous aider, vous  pouvez effectuer un virement sur le compte :

NKOLO/INFOSPLUSGABON .  Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).   Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON.  CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

Merci  d’avance aux  futurs contributeurs qui  répondront à  cet appel.

La  rédaction

redaction@infosplusgabon.com