Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Des experts de l'ONU pointent du doigt les ingérences étrangères dans les obstacles pour un règlement en Libye

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 12 mars  (Infosplusgabon) - Un Groupe d'experts des Nations unies chargé de la Libye a affirmé dans un rapport que la solution politique à la crise libyenne reste encore lointaine en raison des ingérences extérieures.

 

Le rapport intérimaire du Groupe d'experts sur la Libye créé par la Résolution 1973/2011 a souligné que malgré les efforts de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (UNSMIL) pour encourager les parties libyennes à parvenir à un règlement, la solution politique reste insaisissable même dans un avenir proche.

 

Le document a souligné qu'à la fin de 2017 la plupart des acteurs politiques en Libye ont ouvertement soutenu l'Accord politique libyen, et le Plan d'action proposé par le Secrétaire général de l'ONU le 20 septembre 2017, mais que cependant, les affrontements armés et la mobilisation des groupes armés sur le terrain reflètent une situation différente et prouve le manque d'engagement des acteurs dans la recherche d'une solution politique pacifique.

 

Le rapport ajoute que la propagation de la corruption, le manque de bonne gouvernance ont conduit à une poussée de mécontentement populaire et à semer la méfiance envers l'élite politique, les institutions politiques en Libye,  tout comme ils ont également conduit à la polarisation régionale et l'influence croissante exercée par les capitales régionales sur les parties libyennes pour augmenter le fossé entre les Libyens.

 

Le manque de coordination parmi les membres de la communauté internationale dans leurs actions en Libye a également servi d'obstacle à trouver une solution pacifique à la crise libyenne et à traiter des questions telles que la migration irrégulière, a précisé le rapport.

 

Le Groupe d'experts a recommandé dans le rapport au Conseil de sécurité d'encourager les Etats membres, y compris ceux qui sont impliqués dans l'évacuation des migrants des centres de détention en Libye, les organisations internationales et régionales, d'échanger des informations avec l'équipe sur la détention des migrants et des personnes et entités impliquées dans la traite des conditions de personnes, le blanchiment d'argent, l'extorsion de fonds et d'abus, ainsi que l'exploitation sexuelle.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PML/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1826 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES