Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique : Le Gabon parmi les cinq premiers pays du premier indice de développement du commerce de détail

LIBREVILLE, 17  mars (Infosplusgabon) – Selon  un  communiqué de  presse, une nouvelle étude a été publiée lundi par A.T. Kearney,  un cabinet de conseil en stratégie de premier plan à l'échelle internationale. Cette étude vise à conseiller les détaillants structurés sur la meilleure façon d'intégrer le secteur de la vente au détail, secteur actuellement en pleine expansion en Afrique subsaharienne.

 

 

Le Rwanda, le Nigeria, la Namibie, la Tanzanie et le Gabon se classent parmi les cinq premiers pays du premier indice de développement du commerce de détail en Afrique, publié par A.T. Kearney (ARDI, African Retail Development Index). L'Afrique du Sud occupe la septième place en raison du caractère développé de son marché de détail.

 

ARDI offre un cadre utile pour les détaillants, car il identifie non seulement les marchés d'Afrique les plus intéressants en matière de vente au détail aujourd'hui, mais également les marchés les plus prometteurs.   L'Afrique est un continent riche en opportunités, non seulement pour les acteurs locaux et régionaux, mais également pour les grandes marques mondiales et les gros détaillants.

 

Avec une population d'un milliard de personnes et des économies croissantes, sept des 10 pays du classement ARDI figurent parmi l'une des dix économies qui ont les plus forts taux de croissance au monde.

 

L'ARDI se fonde sur quatre éléments : la taille du marché, la saturation du marché, le risque-pays et les contraintes de temps.

 

Il classe le potentiel et l'urgence de s'implanter dans chaque pays en fonction de ces aspects. Les 10 premiers pays du classement sont segmentés en trois approches de haut niveau : commencer par le commencement, avancer rapidement et se différencier.

 

Commencer par le commencement : La vaste majorité du continent africain, y compris le Rwanda, la Tanzanie, le Gabon et l’Éthiopie, présente une saturation de marché limitée, mais aussi une faible maturité. Si ces marchés sont prometteurs en raison de leurs conditions démographiques favorables démographiques et des tendances récentes de croissance, les principaux marché de détail restent limités, éparpillés et informels. Les meilleures opportunités de ces marchés consistent à offrir aux clients des produits de consommation courante emballés à faibles prix.

 

Avancer rapidement : Les pays concernés par ce groupe - uniquement le Nigeria et le Gabon pour le moment, parmi les 10 premiers pays du classement - bénéficient d'une démographie et d'une dynamique commerciale en croissance rapide, avec des acteurs bien implantés et de nombreux autres détaillants mondiaux qui espèrent eux aussi pouvoir conquérir ces marchés. Selon A.T. Kearney, il faut conquérir ces marchés sans perdre de temps, avant que ces « pionniers » prennent l'avantage, en instaurant leur marque avant tout le monde et en s'assurant une clientèle fidèle.

 

Se différencier : Ces marchés, le Botswana, la Namibie et l'Afrique du Sud, disposent du secteur de la vente au détail le plus développé du continent africain ainsi que d'une présence déjà existante de détaillants internationaux. Ces marchés offrent des opportunités aux détaillants qui peuvent à leur tour offrir des produits et des formats différenciés difficiles à trouver et qui plaisent à la classe moyenne croissante et à des citoyens dotés d'un esprit d'ouverture sur le monde.

 

Bart van Dijk, associé chez AT Kearney et co-auteur d'ARDI, indique : « D'importantes différences sont constatées en termes d'infrastructure et de chaînes d'approvisionnement entre tous les pays africains. Arriver à comprendre les possibilités et les limites existantes de chaque pays est un élément déterminant dans la décision de développement de la vente au détail ».

 

D'ici 2020, presque la moitié de l'ensemble de la population africaine vivra dans des villes. Du fait que leur revenu disponible augmente, les dépenses des consommateurs atteindront bientôt près d'un trillion de dollars. Même en tenant compte des défis à relever pour s'implanter et réussir en Afrique, il est impossible d'ignorer cette opportunité.

 

« Même si de nombreux défis sont à relever, l'Afrique a atteint un tel niveau de développement économique que les détaillants mondiaux doivent évaluer l'importance du potentiel de croissance de ce marché  », affirme Mike Moriarty,  associé d'AT Kearney et co-auteur d'ARDI.

 

La méthode d’approche «  avancer rapidement » a permis pour le Gabon d’occuper la 5e place  du  classement de l'indice de développement du commerce de détail en Afrique et approche recommandée pour 2014.

 

L’indice de développement du commerce de détail en Afrique classe les pays d'Afrique subsaharienne sur une échelle de 100 points : plus le classement est élevé, plus le potentiel et l'urgence de s'implanter dans le pays sont élevés.

 

Les pays pris en compte dans le classement ont été présélectionnés sur la base de trois critères : un taux de risque-pays égal ou supérieur à 35 dans la note de risque en euro, une population supérieure à 1,5 million, un PIB (PPA) par habitant supérieur à 1 000 dollars.

 

Les notes ARDI sont définies en fonction du pays et du risque commercial (25 pour cent), de la taille du marché (25 pour cent), de la saturation du marché (25 pour cent) et des contraintes de temps (25 pour cent).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/LKO/2014

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2769 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES