Les syndicats du Botswana dénoncent les politiques du travail du gouvernement
Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Les syndicats du Botswana dénoncent les politiques du travail du gouvernement

Imprimer PDF

Gaborone, Botswana, 13 février (Infosplusgabon) - La Fédération botswanaise des syndicats des secteurs para-public et privé (BOFEPUSU) a critiqué mardi l'attitude du gouvernement dans le cadre du dialogue social, en indiquant que le pays n'avait pas de politiques du travail rigoureuses.

 

Cette critique a été lancée après que le gouvernement s'est montré incapable de mettre en œuvre les conclusions récentes de la Commission d'application des normes de l'Organisation internationale du travail sur les questions relatives au travail.

 

"Le gouvernement n'a pas appliqué ces conclusions, n'a pas remis de rapport à l'OIT. Ce qui prouve le mépris du gouvernement pour les travailleurs et les droits syndicaux", a dénoncé le  Secrétaire général de la BOFEPUSU, Ketlhalefile Motshegwa qui a accusé le gouvernement de ne pas respecter le droit international et les institutions internationales.

 

Selon lui, le gouvernement continue à adopter des lois et des politiques contre les travailleurs, ce qui a contribué à dégrader les relations entre employeurs et travailleurs avec un impact négatif sur le développement socio-économique du pays.

 

"Le problème c'est la mauvaise politique du travail du gouvernement du Botswana Democratic Party (BDP) et les hauts fonctionnaires (secrétaires généraux et directeurs) qui sont inexpérimentés et ne connaissent rien aux normes internationales du travail ni aux conditions d'une amélioration des relations entre employeurs et travailleurs", a-t-il souligné.

 

Récemment, le Botswana a figuré dans la liste finale de 24 pays qui ont dû comparaître devant la Commission de l'application des normes pour la violation de certaines conventions.

 

La Commission d'application des normes a demandé au Botswana de prendre les mesures appropriées pour que les travailleurs du secteur pénitentiaire puissent se syndiquer.

 

Le Botswana a également été invité à amender la Loi sur les conflits du travail pour assurer sa conformité avec la Convention de l'OIT et la Loi sur les organisations syndicales et des employeurs afin de l'harmoniser avec tous les autres statuts de l'emploi avec l'assistance de la Commission technique de haut niveau de l'OIT.

 

Il lui a également été demandé d'élaborer dans un délai limité un plan d'action pour la mise en œuvre de ces recommandations.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/KLJ/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2641 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Appel aux lecteurs et  amis d’Infosplusgabon !!

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues depuis  six  mois. Aujourd’hui, pour  poursuivre notre  passion et  développer l’action  d’information d’Infosplusgabon,  nous avons  besoin de  vous.  Pour  nous aider, vous  pouvez effectuer un virement sur le compte :

NKOLO/INFOSPLUSGABON .  Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).   Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON.  CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

Merci  d’avance aux  futurs contributeurs qui  répondront à  cet appel.

La  rédaction

redaction@infosplusgabon.com