Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Cameroun : Réunion des Ordonnateurs nationaux et régionaux de la Région Afrique centrale

Afrique centrale-Environnement-Préservation de  la  biodiversité et des  écosystèmes fragiles

LIBREVILLE,  4 avril (Infosplusgabon) –  Une réunion des Ordonnateurs nationaux et régionaux de la Région Afrique centrale  se  tient depuis ce  mardi à Yaoundé  et devrait  s’achever  vendredi  dans le cadre de la signature du Programme d'appui pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles et du Programme d'appui aux Réformes et Renforcement des capacités institutionnelles de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (PARCIC),  rapporte  un  communiqué de  presse  de  la Délégation de  l'Union  Européenne (UE)  au Gabon.

 

 

 

A  cette  occasion,  souligne le communiqué de  presse,  une cérémonie  de signature  des programmes ECOFAC 6 et PARCIC sous le PIR 11ème FED (période 2014-2010) sera  organisée.

Le  Comité de Pilotage Elargi (COPEL) du PIR  qui se  réunira  le  7 Avril  va  discuter de l'évolution et de la mise en œuvre des engagements en faveur de l'intégration politique régionale et pour faire le point  sur l'état de la mise en œuvre des 10eme et 11eme FED.

 

Une  dotation de  80,5 millions   d'euros

La Commission Européenne, au nom de l'Union européenne (UE), accordera aux Etats membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), 61.5 millions d'euros pour le  Programme ECOFAC 6 et 19 millions d'euros pour le programme PARCIC.

L'objectif de ces dons est d'apporter une contribution substantielle pour appuyer le processus d'intégration régionale en Afrique centrale, en particulier dans le domaine de la paix, de la sécurité, et de la gestion durable des ressources naturelles.

 

Le programme ECOFAC 6, tout en contribuant à une économie verte caractérisée par un développement économique durable et inclusif, ainsi qu'à la lutte contre le changement climatique, cible un appui direct à près de 12 aires protégées réparties sur sept Etats différents et 8 paysages prioritaires pour la conservation.

 

Du nord au sud, la diversité des sites couvre l'ensemble des milieux  naturels représentatifs de la région d'Afrique centrale, des savanes du Sahel aux forêts du bassin du  Congo, des territoires enclavés bordant la frontière avec les deux Soudan à l'aire marine protégée de  Mayumba au Gabon et jusqu'aux paysages insulaires de Sao Tomé-et-Principe.

 

Etant donné la pluralité des situations différentes suivant les Etats, les paysages et les territoires concernés, les activités prévues sont adaptées en fonction des contextes et des spécificités de chaque site. Les populations locales seront associées à la gestion des ressources naturelles et représentées dans les structures de  pilotage et de suivi des aires protégées.

 

La promotion des modèles de valorisation de ressources naturelles (écotourisme, tourisme cynégétique…) assurera une source de revenus et de bénéfices aux populations. La conservation des ressources sera optimalisée par des systèmes de Lutte AntiBraconnage, de gestion des renseignements, et les structures de gestion des aires protégées bénéficieront de formation au sein des écoles régionales spécialisées. Les échanges entre partenaires gouvernementaux et non-gouvernementaux seront facilités au niveau régional, alimentés par les données de l'Observatoire des forêts d'Afrique centrale, pour aider les Etats dans leur prise de décision  et l'orientation de leurs politiques publiques.

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter :

ECOFAC 6: Jean HUCHON, Email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

PARCIC: Sylvain MANISSIER, Email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/mop/2017

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1706 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

LIBREVILLE, 22 septembre (Infosplusgabon) -  Le scrutin de dimanche ne devrait pas bouleverser les équilibres politiques au Sénat. Le renouvellement est en revanche assuré, avec 43 % des sortants qui ne se représentent pas. Le résultat de ces élections influera sur la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron, qui nécessitera une large majorité au Congrès (députés et sénateurs).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/TOP/LER/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon